Apocalypse

La Nouvelle Jérusalem

En Christ, les vivants sont une nouvelle création

Le vieil homme s'explique par son passé, le nouvel homme par l'éternel présent de Dieu, qui est son devenir

Notre situation présente est une étape du plan de Dieu dans la construction de la Nouvelle Jérusalem (Héb 11:10)

« Si, pour cette vie seulement, nous avons espérance en Christ, nous sommes les plus pitoyables de tous les hommes » (1 Corinthiens 15:19)
Pour la signification des chiffres et nombres, reportez-vous à la rubrique Les chiffres et nombres de la Bible
21.1 Et je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle; car le premier ciel et la première terre s'en étaient allés, et la mer n'est plus.
21.2 Et je vis la ville, la sainte, la Jérusalem nouvelle, descendant hors du ciel, d'auprès de Dieu, préparée comme une fiancée mise en ordre pour son mari.
21.3 Et j'entendis une voix forte [venant] hors du trône, disant : voici, la tente de Dieu [est] à côté des hommes, et il dressera sa tente à côté d'eux, et eux seront ses peuples, et Dieu lui-même sera à côté d'eux.
21.4 Et il effacera toute larme hors de leurs yeux; et la mort ne sera plus; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus; car les premières choses s'en sont allées.
21.5 Et l'assis sur le trône dit : voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit : écris, car ces paroles sont de foi et véridiques.
21.6 Et il me dit : c'en est fait! Moi l'alpha et l'oméga, le Principe et le But : à qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie en don.
21.7 Le vainquant héritera ces choses, et je serai pour lui un Dieu et lui sera pour moi un fils.
21.8 Quant aux lâches, et aux sans foi, et aux objets de dégoût, et aux meurtriers, et aux fornicateurs, et aux drogueurs, et aux idolâtres et à tous les pseudo, leur part est dans le stagnant brûlant de feu et de soufre, qui est la seconde mort.
  • La mer n'est plus (le tumulte intérieur) quand la chair (première terre) n'est plus : le nouvel homme (terre nouvelle) ne se laisse pas influencer par le "monde" (extérieur ou intérieur)

    L'homme nouveau, ce n'est pas le meilleur du vieil homme, mais une nouvelle création, née d'en haut : nous sommes fil(le)s de Dieu

    L'existant, même amélioré, est condamné : Babylone monte à sa perte

    Règne présent de Dieu dans les coeurs : la Jérusalem Nouvelle descend du ciel nouveau, esprit transformé à l'image de Celui qui à présent se laisse voir

  • S'en étaient allés : ce n'est pas la "fin du monde", mais c'est le début des âges

  • La Jérusalem Nouvelle descend, mais pas jusqu'à terre : nous montons à sa rencontre pour les noces de l'Agneau

    La part de Dieu est de descendre à nous, notre part est d'aller à sa rencontre

    Il donne, nous accueillons

    Il nous fait vivants, purs, saints, nous mettons ce salut en oeuvre (Philippiens 2:12)

    La Jérusalem Nouvelle est la patrie définitive des rachetés (Hébreux 12:22)

    "...Oui, ceux que le Seigneur aura rachetés reviendront à Sion avec des cris de joie, un bonheur éternel couronnera leur tête... (Esaïe 35:10)

    Demandons-nous de quelle Jérusalem il s'agit. La première Jérusalem, de nouveau capitale de l'État d'Israël, est nommée lorsque Jésus nous donne l'ordre d'annoncer "...que le Messie devait souffrir, mourir et ressusciter le troisième jour..." (Luc 24:44-48). Mais la Bible nous enseigne qu'il existe une nouvelle Jérusalem dont Dieu est l'architecte et le bâtisseur, et de nouveaux cieux et une nouvelle terre.

    Cette nouvelle Jérusalem est totalement associée au sang répandu à la croix, sang d'une nouvelle Alliance!

    Nous n'avons pas, sur cette terre, de cité permanente, nous attendons celle qui est à venir, celle où la mort ne sera plus! Soyons attentifs, ne nous trompons pas.

    Hébreux 11:10, 12:22-24; 13:14; Phil. 3:20; Apocalypse 21 et 22; Esaïe 65:17-25; Ézékiel 48:35
    "

    (Jacques Guggenheim, Juif devenu pasteur, dans Certitudes N°237, page 16)

  • Fiancée mise en ordre : sans tache ni ride (Ephésiens 5:27), sans reproche (et non pas irréprochable), faite belle (beauté intérieure, parure de l'Esprit)

    Voir Nouvelle création

  • Une voix forte : elle est forte car elle proclame la Vérité, et parce qu'elle dénonce tout ce qui est pseudo

    Elle vient hors du trône : c'est une voix d'autorité - ce qu'elle dit EST

  • La tente représente deux choses : la protection et la relation

    Protection : le Soleil de Justice ne nous atteint pas, car il a déjà atteint le Christ à la Croix pour nous donner la Vie

    Relation : nous rencontrons Dieu sous cette tente (relation/foi), où Il prend notre fardeau et nous donne en retour son Amour

    Cette Vie et cet Amour constituent la Jérusalem céleste

  • Il y a larme, mort, deuil, cri, douleur tant qu'il y a péché

    Il effacera : car il n'y aura plus de péché - ces choses ne reviendront jamais - ayant quitté l'Égypte, nous les oublions :

    Larme de voir le péché, en nous et chez les autres : essuyée
    Mort spirituelle : vaincue
    Deuil sur notre passé, notre chair : oubliés
    Cri contre l'injustice : transformé en cri de joie devant la Justice de Dieu
    Douleur de la chair : métamorphosée en gloire

    Ainsi, toutes choses sont faites nouvelles

  • Soif : le monde, en prenant sans donner, nous déshydrate

    Il y a une attente, et ce que l'on reçoit, c'est l'Esprit (Jean 4:5 et suivants)

  • Le vainquant est celui qui est VRAI, qui résiste au pseudo

  • Héritera : pour hériter, il faut la mort de quelqu'un (pour nous : Christ) et être fils (né, d'en haut)

  • Les lâches :

    ceux qui fuient le Combat spirituel
    ceux qui craignent l'opprobre
    ceux qui trahissent, passent à l'Ennemi
    ceux qui regardent en arrière
    ceux qui préfèrent les honneurs et les "trésors de l'Égypte"
    ceux qui se laissent acheter (pseudo-prophètes)
    ceux qui craignent d'être "exclus de l'assemblée"

    Ils ont peur de faire partie du club de ceux qu'on montre du doigt du fait qu'ils disent ce que dit la Bible, à savoir les réalités spirituelles et la Vérité! Cela a toujours été, et cela sera toujours : l'homme irrégénéré ne supporte pas la vérité, et montre du doigt ceux qui la proclament

    Et ceux qui ont peur de la proclamer fuient Dieu en se créant un système, tout en l'appelant "religion", imitation de la foi qui elle est une relation personnelle d'amour avec Dieu - mais comme la foi pose les bonnes questions là où la religion donne de mauvaises réponses, la religion fuit la foi...!

    Les sans foi :

    La foi ouvre des portes et est un instrument de libération et de recherche de la volonté de Celui qui est tout amour, toute sagesse, tout savoir, alors que la religion est très souvent un outil de pouvoir (ce n'est pas la foi qui a créé l'Inquisition, élevé des bûchers, lancé des croisades, etc.)

    La foi se base sur l'amour de Dieu, Son sens parfait de la Justice - or selon la Bible, la peur résulte d'un manque d'amour, et le manque d'amour mène à l'injustice - et s'il y a manque d'amour et injustice, mais qu'on se considère comme "croyant", on se leurre, dans le sens où cette "croyance" n'est pas la foi, mais une religion, un système humain, où règne ce que la Bible appelle le vieil homme

    Et c'est le début d'une spirale infernale : ce système humain se justifie lui-même, s'auto-référence, s'éloigne de la vérité, jusqu'à avoir peur de la vérité

    Au contraire, l'homme nouveau n'a pas peur de la vérité, mais il la recherche : il chemine vers la Jérusalem céleste, le Royaume de Dieu, ici et maintenant, en nous, Royaume qui ne frappe pas le regard, qui n'est pas de ce monde

    Les objets de dégoût : ceux qui répandent la mauvaise odeur de mort spirituelle

    La religion est du monde, de la chair et du diable - la foi est du Ciel, de l'Esprit et de Dieu

    Les meurtriers : ils tuent la vie spirituelle ce ceux qui ont la foi en transformant cette dernière en "religion"

    Les fornicateurs : ils donnent leur amour à la religion et ses idoles, et non pas au Dieu Vivant

    Les drogueurs : la religion est l'opium du peuple - elle met dans un état second où on se croit "spirituel" alors qu'on ne fait que se regarder le nombril

    Les idolâtres : s'attacher à une religion, c'est idolâtrer des concepts humains, qui n'ont rien à voir avec une relation vivante avec le Dieu Vivant

    Les pseudo : pseudo-prophètes, pseudo-pasteurs, pseudo-évangélistes, pseudo-frères, pseudo-apôtres, pseudo-prêtres, pseudo-évêques, pseudo-docteurs, etc., de la pseudo-foi qu'est la religion
21.9 Et vint un des sept anges ayant les sept coupes pleines des sept plaies, les ultimes, et il parla avec moi, disant : ici! Que je te montre la fiancée, la femme de l'Agneau.
21.10 Et il m'emporta en esprit sur une montagne grande et haute, et il me montra la ville, la sainte, Jérusalem, descendant hors du ciel, d'auprès de Dieu,
21.11 ayant la gloire de Dieu. Sa lumière [est] semblable à une pierre de grand prix, comme à une pierre de jaspe cristallin,
21.12 ayant une muraille grande et haute; ayant douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits dessus, qui est [ceux] des douze tribus des fils d'Israël.
21.13 Au levant, trois portes; et au nord, trois portes; et au midi, trois portes; et au couchant, trois portes.
21.14 Et la muraille de la ville a douze assises, et sur elles douze noms des douze apôtres de l'Agneau.
  • La Jérusalem Céleste a un fondement, des murailles et des portes : ce sont des personnes

    Babylone et Jérusalem sont des réalités non géographiques, mais faites d'êtres humains

    Ce ne sont pas des symboles qui représentent des choses terrestres par d'autres choses terrestres

    Ce sont des images terrestres pour des choses célestes, spirituelles, que seuls ceux qui les ont vécues comprennent

  • Et vint un des sept anges : les messages (ange = messager) de la part du Seigneur ne cessent de venir à nous, pour nous révéler ce que Dieu a à nous dire - sommes-nous à l'écoute ?

  • Sept anges : l'Esprit (7 anges) peut mettre en évidence les conséquences des actions hors de la cible (c'est ce que signifie le péché) qui sont à l'origine des plaies, comme il peut mettre en évidence les conséquences des actions qui sont conformes à la volonté de Dieu, p.ex. celles de la femme de l'Agneau (la femme transmet la vie)

  • Il parla : certains disent : Dieu parle-t-il encore de nos jours ? La vraie question est : écoutons-nous ?

  • Ici! : Il EST le Dieu de l'ici et maintenant : la Révélation / Apocalypse ne se passe pas dans le passé (c'est trop facile...!) ni dans le futur (ça ne me concerne pas...), mais ici et maintenant, en moi

  • Sur terre, l'Église est fiancée, au ciel, elle est la femme de l'Agneau
     
  • En Esprit : les révélations de Dieu se font en Esprit - c'est pour cela qu'on ne peut interpréter la Bible qu'en Esprit (interprétation spirituelle)

  • Montagne grande et haute : étendue et hauteur atteintes par notre vie spirituelle

    Grande : au-delà d'une vie humaine
    Haute : elle se rapproche du ciel en s'éloignant des choses de la terre

  • La ville, la sainte : sainte car l'Esprit l'habite - est saint tout ce qui est mis à part par/pour YaHWeH - donc tout ce qu'Il habite

  • Descendant hors du ciel : YaHWeH s'est approché de nous

  • Gloire de Dieu : victoire de la vie spirituelle sur la mort spirituelle

  • Sa lumière : Christ laisse passer la lumière - nous avons accès à la lumière du Jour

  • Pierre : ferme, solide, sur laquelle on peut construire

  • Pierre de jaspe : Christ - Il est également la première assise (v.19), pierre d'angle, de même que Juda dont Il est issu est la première tribu citée au ch.7

    Le jaspe est également la dernière pierre du pectoral : la dernière pierre de la loi est la première pierre de la grâce

  • Jaspe cristallin : bien qu'homme (l'impureté du jaspe est l'humanité de Christ), Christ est Dieu (le cristal laisse passer la lumière : celui qui a vu Christ a vu le Père)

  • La muraille du salut, faite de pierres vivantes, s'édifie au fur et à mesure qu'entrent les élus - l'amour en est le ciment

    La muraille du salut signifie :
    - séparation d'avec le monde (ennemi intérieur)
    - protection contre l'ennemi de nos âmes
    - sentinelles nous avertissant quand le danger de mort menace

  • Douze portes : accès, établi par Christ dès l'ancienne alliance

    Mais c'est aussi une barrière : on n'entre que par l'Esprit

  • Sur les portes douze anges : les anges surveillent, protègent les fils (nés d'en haut)

  • Noms écrits dessus : les noms marquent l'existence d'une personne

    Le verbe est au singulier (noms qui est ceux) : les 12 tribus forment UN nom (voir ch.7), celui de l'Église, corps de Christ

    Nous sommes UN entre nous, mais aussi UN avec Lui : partout où est la tête, le corps est aussi
     
  • Trois portes : 4 x trois portes : l'homme dans sa totalité y passe, poussé par le souffle de l'Esprit
    • Levant : là se trouve l'autel d'airain (Croix), sacrifice de l'Agneau, là d'où Adam a été chassé (est d'Eden) et où l'on passe pour revenir à YaHWeH (première porte)
    • Nord : le vent du nord nous fait prendre conscience de notre condamnation - là se trouvent les pains de proposition, qui représentent les êtres humains
    • Midi : le vent du sud est le vent de la réconciliation (grâce du salut et grâce quotidienne) - là se trouve le chandelier à 7 branches (l'Église), flammes de chacun éclairant avec l'huile le reste des hommes
    • Couchant : là se trouve le propitiatoire où Jésus est entré avec son sang - s'Il est entré, nous aussi; s'Il s'est relevé d'entre les morts, nous aussi

  • Douze assises : dans la nouvelle alliance, nous sommes fondés sur l'annonce des prophètes que sont les apôtres/envoyés

    La nouvelle alliance n'annule pas l'ancienne, mais elle l'accomplit, la mène à son but, qui est de nous donner une assise en Christ, de nous mener à laisser Christ agir en et à travers nous
21.15 Et celui qui parlait avec moi avait une mesure, un roseau d'or, pour mesurer la ville, et ses portes et sa muraille.
21.16 Et la ville est placée quadrangulaire, et sa longueur [est] la même que sa largeur. Et il mesura la ville avec le roseau sur douze mille stades. Sa longueur, et sa largeur, et sa hauteur sont égales.
21.17 Et il mesura sa muraille : 144 coudées, mesure d'homme, c'est-à-dire d'ange.
21.18 Et le matériau de sa muraille [est] de jaspe, et la ville [est] d'or pur, semblable à du verre pur.
21.19 Les assises de la muraille de la ville sont mises en ordre [avec] chaque pierre de prix : la première assise : jaspe; la deuxième : saphir; la troisième : calcédoine; la quatrième : émeraude;
21.20 la cinquième : sardonyx; la sixième : sardoine; la septième : chrysolithe; la huitième : béryl; la neuvième : topaze; la dixième : chrysoprase; la onzième : hyacinthe; la douzième : améthyste.
21.21 Et les douze portes douze perles; chacune des portes était d'une seule perle. Et la place de la ville [est] d'or pur, comme du verre transparent.
  • Roseau d'or : Christ (or) fait homme (roseau), notre mesure de base, notre référentiel divin

    En l'accompagnant, nous n'errons pas, nous sommes bien guidés

    Chacun a raison dans son propre référentiel (arbre de la connaissance...) mais la question n'est pas là - la vraie question est : est-ce le bon référentiel (Arbre de Vie) ?

  • Longueur : la distance qu'on a parcourue

    Chacun a parcouru une distante différente des autres, dans son voyage vers la Jérusalem Céleste : c'est pourquoi nous ne pouvons pas juger quelqu'un qui en est à un stade différent du nôtre, mais tout au plus laisser Dieu corriger (dans le bon sens du terme) sa trajectoire

  • Largeur : les dons qu'on a

    Ici, de nouveau, nous ne pouvons juger celui qui n'a pas le même don que nous

  • Les deux (longueur / largeur) constituent notre étendue

  • Hauteur : notre niveau, jusqu'où on s'élève par l'Esprit

  • Ces trois dimensions, que constitue son amour, sont égales : nos dons sont à la mesure de notre esprit, notre marche est fonction de nos dons

  • Quadrangulaire : nous sommes des hommes avec une vision limitée - si nous nous plaçons à un angle, nous ne voyons pas les autres faces

    Nous ne pouvons rien faire sans Son Esprit - et surtout pas juger

  • 12'000 stades : course de notre vie vers le but céleste (12 x 1000)

  • Coudées : ma largeur dans la vie, ma mesure, mon sillon

  • 144 coudées : superficie de la nouvelle alliance dans la marche d'un homme

    12 (intervention de Dieu) x 12 (plénitude de l'homme)

  • Mesure d'homme... d'ange : mesure avec laquelle l'Esprit nous voit

  • Matériau : structure interne, donc LUI (cf. jaspe au v.11)

  • Or : Justice divine (justification de l'homme, mais justesse des interventions de Dieu)

  • Pur : sans mélange

  • Le verre est pur quand il laisse passer la lumière

  • V.19-20 : les fondements sont sans tache ni ride, sans reproche

    Chaque pierre a sa structure propre, comme chaque nom de fils de Jacob montre un processus, une évolution (voir chapitre 7)

    Les pierres sont pures, car passées par Ses Mains, mais pas parfaites

    Chacune réfracte selon sa nature : diversité des dons, restitution/transformation de la lumière que nous recevons

    Nous faisons parfois écran (zones d'ombre), filtrons aussi

    Nous colorons les choses

    Mais Lui nous porte sur son coeur (pectoral avec 12 pierres de l'AT)

  • Douze perles : l'Église

    On entre dans le salut par l'Église (qui signifie appelé hors de), dans le sens où on ne peut entrer si on n'est pas sorti : tu n'entres dans le salut que si tu sors du monde, à l'appel de Dieu

    Une fois sortis (Église, appelés hors de) nous nous réunissons (Assemblée)

  • Place de la ville : terrain où on se place (Christ, or pur), terrain aplani et sans impureté (verre transparent)
21.22 Et je ne vis pas de sanctuaire en elle; car le Seigneur Dieu, le Tout-puissant, est son sanctuaire, ainsi que l'Agneau.
21.23 Et la ville n'a pas besoin du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'a illuminée, et sa lampe : l'Agneau.
21.24 Et les nations marcheront à travers sa lumière, et les rois de la terre lui apportent leur gloire.
21.25 Et en aucun cas ses portes ne seront fermées le jour, car là il n'y aura pas de nuit.
21.26 Et ils lui apporteront la gloire et l'honneur des nations.
21.27 Et en aucun cas n'y entrera rien de commun, ni celui qui fait ce qui est objet de dégoût et pseudo, mais seulement ceux qui ont été écrits dans le livre de Vie de l'Agneau.
  • Pas de sanctuaire : pas d'espace limité, fait par des hommes

    L'Église, appelée hors du monde, ne saurait s'enfermer entre les quatre murs des limites humaines

  • Tout-puissant : vainqueur de la mort, Tout-Amour

    Dieu est notre limite... il est infini : la seule limite du vieil homme est sa croyance à l'existence de limites chez Dieu

  • Pas besoin de soleil : car nous avons la vision directe de la Justice de Dieu

  • Pas besoin de lune : plus besoin du reflet que donne l'Église, car Christ nous éclaire directement

    Pourquoi alors ne comprenons-nous pas certaines choses ? Non pas parce qu'il n'y a pas de réponse à donner, mais parce que l'incrédulité est totalement incapable de s'élever jusqu'au point d'où la réponse peut être comprise

  • Gloire de Dieu : à Pâques

  • Illuminée : c'est pourquoi nous comprenons

  • V.24-26 : tout est à découvert à travers la lumière

  • Commun : par opposition à saint (mis à part) et pur (sans mélange)

  • Écrits dans le livre de Vie : avec le sang de l'Agneau
22.1 Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, lumineux comme du cristal, sortant hors du trône de Dieu et de l'Agneau.
22.2 Au milieu de sa place et d'ici à là-bas du fleuve, un bois de vie, faisant douze fruits, rendant son fruit selon chaque mois, et les feuilles du bois [sont] pour le soin des nations.
22.3 Et il n'y aura plus aucun anathème. Et le trône de Dieu et de l'Agneau sera en elle, et ses esclaves lui rendront un culte;
22.4 et ils verront sa face, et son nom [est] sur leurs fronts.
22.5 Et il n'y aura plus de nuit, et ils n'ont pas besoin de lumière de lampe ni de lumière de soleil, car le Seigneur Dieu luira sur eux, et ils régneront pour les éternités d'éternités!
  • Il me montra : le Ciel ne cesse de nous révéler ses trésors - regardons-nous ? Notre Oeil spirituel est-il attentif ? Notre oreille spirituelle est-elle grande ouverte, pour écouter la Voix ?

  • Eau de la Vie : Christ est la Vie, fleuve inépuisable

    Consultez tous les passages de la Bible parlant d'eau vive, et cherchez-y le Christ!

  • Comme du cristal : donc limpide

    Ta vie est-elle lumineuse, ta compréhension de Dieu est-elle limpide ?

  • Hors du trône : trône implique victoire (de la vie sur la mort)

    Nous avons vu précédemment le fleuve sortir de l'autel : la victoire représentée par le trône est donc celle d'un sacrifice, celui de la croix

  • Place : lieu large et plat (tous au même niveau), sans trou (on ne peut pas y/en tomber)

  • D'ici à là-bas : de nous (lieu et temps) aux plus éloignés dans le temps et l'espace

    Église de tous les sauvés de tout lieu et de toute époque
     
  • Bois de vie : la croix, Arbre de Vie

  • Douze fruits : 3 x 4 le fruit de la croix dans la plénitude de Dieu (3) et l'espace-temps (4), c'est le Royaume, nourriture de notre âme

  • Mois : ils sont déterminés par la lumière du soleil (Seigneur) sur la lune (Église), et cette rencontre produit du fruit

  • Feuilles : elles montrent qu'il y a possibilité de vie (fruit) : eau et lumière l'alimentent

    Eau (sang) boisson pour les racines (pardon)
    Lumière = amour de la vérité, à cause de laquelle le corps de Christ a été livré
    Sang & Corps : Cène

  • Soin des nations : l'âme est blessée à mort, on ne peut la guérir, mais on peut la soigner : Christ la guérira, par Son Esprit d'amour

  • Plus d'anathème : grec = catathème, ça descend (cata)

    On ne descend plus du ciel, on n'est plus à côté de ce que veut le Seigneur

  • Agneau : par opposition au serpent de Genèse

  • Esclaves : ils sont achetés, donc tu ne t'appartiens pas

    L'acheteur a droit de vie et de mort sur toi

    Tout ce que tu acquiers est pour Lui

  • Rendre culte : en Esprit et en Vérité

  • Ils verront sa face : nous verrons comme nous avons été connus

    La parole écrite nous donne déjà une idée de ce qu'est la Parole, le Verbe

  • Son nom sur le front : étant nés de Lui, nous portons son Nom

  • Plus de nuit : la présence permanente du Seigneur Dieu est Lumière

  • Lumière de lampe : la lumière individuelle est inutile - seul éclaire réellement le Seigneur Dieu

    L'oeil intérieur, conscience, porte de l'esprit où brille l'Esprit, luit maintenant sur toi

  • Lumière de soleil : sur terre, on a une idée de la justice de Dieu, à appliquer sur place (si on ne fait pas la justice, on en est privé)

    En Christ la Justice est justification de l'être et justesse des actes

  • Au ciel, plus de lampe ni de soleil : on voit directement, nous sommes connus

    La loi qui applique la justice est inscrite dans les coeurs de ceux qui sont engendrés d'en haut :
    - sur terre, le soleil de justice éclaire leur coeur (Dieu agit à travers toi dans la mesure où il a son marchepied en toi)
    - au ciel, Dieu est leur lumière directe

  • Ils régneront : leur territoire intérieur est reconquis

    Tu règnes toi-même si le Seigneur règne sur toi

    La Révélation proprement dite se termine au verset 5
22.6 Et il me dit : ce sont des paroles de foi et véridiques, et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses esclaves ce qui doit être fait bien promptement.
22.7 Et voici que je viens promptement. Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre!
  • Paroles : du Verbe, paroles qui ont la Vie, énergie qui se transforme en action

    Dieu a fait parler les prophètes, Il a par conséquent écrit la Bible : nous avons donc un Dieu qui parle et agit, et non pas un Dieu de structures

  • De foi : de relation entre Dieu et toi

  • Véridiques : Christ est la Vérité, car Il est le Logos/Verbe, la réalité ne subsiste que par Lui

  • Promptement : ici, maintenant, en toi

  • Garder les paroles : en protéger l'intégrité (garder = défendre) et les protéger de l'oubli (garder = conserver) => veiller!
22.8 Et c'est moi, Jean, l'entendant et voyant de ces choses. Et lorsque j'eus entendu et vu, je tombai pour me prosterner devant les pieds de l'ange qui me montrait ces choses.
22.9 Et il me dit : vois de ne pas [le faire]! je suis co-esclave avec toi et tes frères, les prophètes, et ceux qui gardent les paroles de ce livre; à Dieu prosterne-toi.
  • Quand on a la conscience (voyant/vu) et qu'on comprend (entendant/entendu), on se prosterne
     
  • L'ange est la relation entre le ciel (il est un esprit) et la terre (il a des pieds)

    Les anges n'ayant pas besoin de salut, sont co-esclaves, mais pas frères

  • Ceux qui gardent les paroles de ce livre : les desseins éternels de Dieu ne sont pas cachés aux rachetés